Publications > Electronique > L'électronique pour les débutants (deuxième édition)

Dernière mise à jour : 06/01/2013

Présentation

Débuter en électronique... une sacrée aventure ! Surtout pour ceux qui s'auto-déclarent nul...

livre_electronique_pour_debutant_couverture_001_tn L'électronique pour les débutants
Vraiment dédié débutants ! De la théorie simple, pas de grandes formules mathématiques, comme ça fait du bien !

Paru le 23 juin 2011 chez l'éditeur Publitronic / Elektor.
15/09/2012 : deuxième édition (avec deux nouveaux chapitres "Bases d'électricité U, R et I" et "Comment utiliser un multimètre")

ISBN 978-2-86661-186-6 (seconde édition)
ISBN 978-2-86661-180-4 (première édition)


Infos Elektor / Publitronic

Première de couverture et Quatrième de couverture
Fiche du livre et Table des matières
Descriptif général du livre  et annonce "nouvelle"
Extrait livre : se rendre sur la page de référence du livre puis cliquer sur le lien "Extrait + Table des matières".

Où acheter ce livre ?

Le livre est disponible chez les marchands et sites internets suivants. La différence de prix entre première et seconde édition s'explique par le nombre de pages différent (plus de trente pages en plus dans la seconde édition).


Attention ! Sur la majorité des sites (comme Amazon), il y a deux liens différents pour la première et la seconde édition. Vérifiez bien que la page fait référence à la seconde édition (ISBN 978-2-8661-186-6) et non à la première (978-2-8661-180-4).

Vie après le livre

Tout comme je l'ai fait dès le début pour mon premier livre, je prévois de la place sur mon site pour mettre en ligne les questions relatives au contenu du livre.

Correction erreurs, compléments, questions diverses et retours des lecteurs
Correction des erreurs (on en fait toujours), réponse aux questions diverses, compléments d'information, vidéos "tutoriels", etc...

Forum de discussion
En plus de ces pages d'accompagnement accessibles sur mon site, un forum de discussion dédié au livre a été ouvert sur le site d'Elektor (17/07/2011) :
Forum discussion livre "L'électronique pour les débutants" sur site Elektor
Je ne peux prétendre y être présent à toute heure de la journée, mais j'irai régulièrement. C'est dans mon tempérament, je répond aux questions qu'on me pose. On ne se refait pas.

Naissance de l'idée

Débuter en électronique, quelle drôle d'idée ! Mais malgré cela, j'ai eu moi-même cette pensée, il y a quelques (dizaines d')années. Et il est probable que je ne sois pas le seul sur cette planète à m'intéresser à cette technologie aussi vieille que nouvelle... J'en vois qui sourient... L'idée de ce livre m'est venue à force de recevoir des questions de natures diverses de la part d'internautes ayant fait un petit (ou grand) saut sur mon site. En cinq ans et avec plusieurs courriers par jour, on finit par cerner les questions principales que se posent ceux qui veulent débuter en électronique. De plus, j'ai par le passé assuré quelques heures de soutien scolaire dans le domaine de l'électronique, ai écrit quelques cours et exercices, et je passe pas mal de temps sur les forums de discussion traitant du sujet. En outre, j'ai démarré quelques ateliers gratuits d'initiation à l'électronique destinés aux débutants. Les questions que je vois posées ou que j'entends sont dans l'ensemble de même type que celles que je reçois par courrier et confirment mes impressions. J'ai donc pensé que regrouper en un seul ouvrage les questions récurrentes serait sans doute une bonne idée.

Quel interêt ? Il existe déjà des livres pour débutants !
Je sais bien qu'un nombre assez important d'ouvrages destinés aux débutants ont déjà été publiés (merci aux auteurs et Librairie technique). Chaque auteur a sa façon d'aborder le sujet, et c'est bien ce qui fait toute la richesse de l'existant. Mon projet est de contribuer à alimenter la base actuelle, et de proposer un ouvrage qui répond un minimum aux questions de base, qui pourront le cas échéant trouver plus tard des réponses plus complètes au travers d'ouvrages plus spécialisés et plus complets. Je ne souhaite pas proposer un simple recueil de schémas simples, ni noyer le lecteur sous des formules mathématiques longues de quinze centimètres. Ni mixer les deux de façon trop "académique". Je souhaite aborder les questions telles qu'on me les pose au quotidien, avec ce petit côté "instantané" qui rend la théorie si pratique.

Titre et couverture du livre
Le titre "Je débute en électronique" ne pouvait pas être retenu, car trop "classique" et plusieurs fois utilisé sous une forme similaire. Le titre définitif est "L'électronique pour les débutants" avec comme sous-titre "qui sèchent les cours mais soudent sans se brûler les doigts". La couverture reflète bien sûr le contenu du livre et l'éditeur a eu la bonne idée d'y placer directement le code des couleurs sur la bordure droite.

Un kit avec le livre ?

Des kits sont désormais proposé par Elektor pour accompagner le livre, il sont disponibles (avec ou sans le livre) depuis le 12/11/2011.

livre_electronique_pour_debutant_kit_01_tn  livre_electronique_pour_debutant_kitlivre_01_tn

Un de ces kits permet de réaliser la sirène à NE555 présentée au chapitre 16 et est livré avec une plaque d'expérimentation sans soudure qui pourra servir pour bien d'autres expériences !
Plus de détails à la page Compléments ainsi que sur la page officielle du livre sur site Elektor.

Avis pris en compte

Au départ, je me suis demandé si faire intervenir des personnages pour ce livre, tout comme je l'avais fait pour mon premier livre Construisez votre émetteur FM - à savoir le professeur Tentatoo et son élève Sepatoo, était judicieux. J'avais laissé une lettre ouverte pour recueillir vos avis (résumés en fin de page), mais je dois avouer que l'idée m'est apparue moins évidente avec le temps et j'ai finalement démarré puis continué le livre sans personnage. Outre cet aspect "présentation du livre", vous avez été quelques-uns à proposer des idées de contenu. J'ai tenu compte de la majeur partie des propositions faites. Quand je ne l'ai pas fait c'est que ça sortait du cadre de l'ouvrage ou simplement parce que je ne savais pas faire (voir mes commentaires en vert suivant les votres). Je suis vraiment heureux d'avoir eu vos avis, cela m'a un peu conforté dans l'idée que je suivais la bonne voie ;-)

Contenu du livre

Le contenu listé ci-après est basé sur mes propres expériences avec mes élèves et sur le contenu des courriers que je reçois tous les jours. Il intègre aussi ce que vous aimeriez trouver et auquel je n'avais pas pensé (merci à ceux qui m'ont écrit pour ces suggestions). Important : par respect envers l'éditeur, le livre contiendra une forte majorité de texte non présent sur mon site (au moins 90%). Je ne peux pas, ni pour lui, ni pour moi, me contenter de faire une simple copie payante d'un contenu qu'on trouve gratuitement... 

Théorie
Pratique
Annexes

Table des matières complète

Extraits

Juste pour donner une idée du ton principal, sans trop de surprise pour ceux qui connaissent déjà mon site ;-)

Présentation (extrait)
Vouloir débuter en électronique est le rêve de beaucoup d'entre vous. Mais par où commencer ? Suffit-il d'acheter un livre décrivant la réalisation de montages simples, en se disant qu'on n'a pas grand chose à perdre ? Doit-on compléter sa bibliothèque avec des livres traitant des circuits imprimés, des composants électroniques ? Je ne suis pas sûr que ces ouvrages soient forcement nécessaires dans un premier temps. Car finalement, quelles questions se pose-t-on quand on n'y connait strictement rien ? Des questions de base, bien sûr. Quel type de fer à souder et quel type de soudure acheter ? Un multimètre à 5 euros au rayon bricolage de la grande surface du coin peut-il suffire ? Un oscilloscope est-il indispensable ? Peut-on finaliser son montage dans une boite à cigare ? Comment classer les composants de récupération ? Et, question fondamentale : suis-je capable ?
Avec l'aide de mon papa, j'ai réalisé mon premier montage électronique à l'âge de 10 ans. A ce moment, je ne me suis pas posé la question de savoir si j'étais capable. Je savais seulement que j'avais envie, et qu'il y avait des choses à apprendre. Des tas de choses. Mais en moins d'une heure de temps, mon premier montage à fonctionné, et je ne savais pas encore lire le code de couleurs des résistances, je ne savais pas encore sur quoi reposait le fonctionnement principal d'un transistor, et je ne savais pas que des décennies après j'apprendrais encore plein de choses. Oui, on peut faire son premier montage sans quasiment rien connaître, mais cela est évidement plus simple si on a un connaisseur à ses côtés. C'est la chance que j'ai eue. Et si personne à côté de vous ne peut vous assister dans vos débuts, comment faire ? Vous penserez peut-être posséder un atout considérable par rapport à ceux de mon époque : un ordinateur connecté à Internet. C'est bien vrai, Internet regorge d'informations. Mais comme me l'a fait un jour remarquer un internaute, quel foutoir ! Quelles informations conserver parmi ces milliers de pages débordantes de textes, schémas et formules ? Quelle confiance accorder à ce contenu varié dans lequel les erreurs peuvent cotoyer aussi facilement les bonnes idées ? Et puis chercher l'aiguille tout seul, ça décourage parfois assez vite... Je crois sincèrement qu'il est temps de faire un peu de tri dans tout ça, et c'est pourquoi je souhaitais voir se concrétiser ce projet de livre, spécialement consacré et destiné aux débutants.
....
Les impédances (extrait)
Le terme Impédance provoque parfois chez le débutant le même type d'effroi que le terme décibel, et pourtant là encore, je n'y vois aucune raison valable. Toute personne qui vous dit que le problème des impédance est complexe est une personne qui veut garder le secret de la simplicité pour lui. Quand vous lisez une pub pour des haut-parleurs à brancher sur une chaîne hi-fi, vous voyez apparaître l'unité « ohm ». Cette même unité que l'on utilise pour les résistances. Avez-vous jamais eu peur des résistances ?
...
Qu'est-ce qu'un PIC ? (extrait)
Un PIC est un composant électronique fabriqué par la société Microchip. Il fait partie de la famille des microcontrôleurs, qui eux-mêmes font partie de la famille des circuits intégrés. Il s'agit d'un composant majoritairement « logique », même si en son sein se blottit parfois un convertisseur analogique / numérique. Contrairement aux circuits logiques traditionnels CMOS ou TTL, un microcontrôleur ne peut remplir aucune fonction utile tant qu'il n'a pas été programmé. Il ne peut même pas jouer le rôle d'une simple porte AND ou XOR, c'est un peu comme un ordinateur qui ne posséderait aucune séquence logicielle de démarrage (BIOS) dans les circuits de sa carte mère. Le programme que l'on doit mettre dans un microcontrôleur pour le rendre fonctionnel, peut provenir de votre propre réflexion ou de celle d'une tierce personne. Un microcontrôleur peut être comparé à un tout petit ordinateur, comportant une unité centrale capable d'exécuter des ordres précis et de stocker des informations en RAM (mémoire vive) ou en ROM (mémoire morte). Il en existe des petits et des gros, aussi bien au sens physique du terme qu'au sens puissance de calcul et taille mémoire.
...
La soudure (extrait)
A ce jour, vous n'avez pas vraiment le choix, les principaux revendeurs proposent de la soudure sans plomb. La soudure coûte cher, aussi est-il très important de ne pas gaspiller son argent en achetant de la soudure bas prix de qualité médiocre. On trouve en effet de la soudure "classique" coûtant deux fois moins cher que la soudure de qualité, mais l'économie n'en est pas forcement une, et vous risquez de penser que vous êtes un incapable (parce que la soudure sera difficile à faire tenir) alors que le problème ne vient pas de vous. Si vos moyens vous le permettent, achetez de préférence de la soudure contenant de l'argent (3,5 % par exemple), elle vous donnera sans doute bien plus satisfaction qu'une soudure standard étain / cuivre. Toujours pour des raisons de coût, ne vous laissez pas trop attirer par les "petits poids", ces bouts de bobine genre 17 grammes qui se vident en deux temps trois mouvements, et préférez un rouleau de 250 g ou 500 g. Vous verrez, ça dure bien plus longtemps qu'un steak (heureusement aussi car un steak coûte moins cher).
...

Avec ou sans personnages ? Vos avis avant parution...

La question s'est posée au début mais j'ai finalement décidé que ce serait sans. Merci encore à tous ceux qui ont pris le temps de me communiquer leurs suggestions.

Avis ou suggestions des lecteurs (24) :
- Préférence sans personnage : 11
- Préférence avec personnages : 5
- Sans préférence précise : 8

Poltron - 09/10/2010
Je vais finir par croire que votre livre ne sortira jamais, et j'aimerais pourtant bien pouvoir le feuilleter tant que je le peux. Je préfere sans personnages, votre style d'écriture n'en appelle pas plus.
La date de parution était au début fixée pour mars 2011 et a été reportée en mai 2011, puis juin 2011. 

Jeff - 31/05/2010
Pour le "style" d'écriture de votre livre, je trouve que celui que vous utilisez sur votre site est très agréable. Je ne suis pas convaincu de l'utilité de faire parler des personnanges fictifs, mais ce n'est que mon avis. Votre discours avec quelques anecdoctes et touches d'humour rends les choses moins "institutionnelles", mais plus concrètes tout en étant "détendu". Aussi, je connais un site où un chercheur utilise la bande dessinée pour enseigner la science. Là il utilise des personnages fictifs, vous pouvez y jetter un oeil, ça peux vous donner une idée peut-être ? Pour terminer, allez-vous aussi parler (brièvement) des microcontrôleurs AVR Atmel ? Ceux-ci sont de plus en plus présents sur les différents montages que l'on trouve sur internet, et leur mise en oeuvre n'est pas très compliquée.
Je ne prévois pas de parler des microcontrôleurs AVR Atmel, ne les connaissant pas du tout pour l'heure.

Yann - 30/05/2010
Pour les suggestions :
- je cite un extrait de ce que contiendra cet ouvrage : "Le rôle principal des composants électroniques (résistance, condensateur, diode, transistor, ...), vus individuellement dans différents contextes d'utilisation". Ca, ça me parle. Concrètement, cela signifie t-il que : L'électronique est universelle et s'applique de la même façon à ma cafetière senseo qu'à mon ampli de sono et mon PC ? Citer des exemples de machines "communes" aiderait dans ce sens.
- Le prix : savoir réaliser un montage dans un environnement "amateur" (pas de machines-outils pros)  et s'approvisionner aux "bons" fournisseurs permet-il de réaliser des économies importantes ? Par exemple, amateurs de musique, on écoute de tout à la maison. Mon matériel audio est très moyen. Un désir serait d'aller dans un magasin HiFi et ressortir avec du haut de gamme, mais bien évidemment c'est hors budget. La connaissance de l'électronique à un niveau "moyen" me permettrait-elle de réaliser pré-ampli / ampli / enceintes de qualité pour un prix raisonnable (tout étant relatif bien sûr, et en mettant de côté l'ébénisterie concernant la structure des enceintes) ? Je pense que l'aspect "coût" est important, en tous cas ça m'intéresse de savoir combien ça peut coûter avant de me lancer dans quoi que ce soit.
On choisi les composants électroniques pour leur fonction propre (résistance pour limitation de courant) ou pour la fonction qu'il peuvent assurer quand on les associe à d'autres (résistance avec condensateur pour obtenir un filtrage en fréquence). Par exemple un filtre de type passe-bas est un "sous-ensemble" qu'on peut rencontrer dans une enceinte accoustique deux voies (filtre passif pour le HP de graves) ou dans une cafeière Senseo au niveau du secteur pour filtrer les signaux HF indésirables. Dans les deux cas la fonction est la même et consiste à laisser passer certaines fréquences et en atténuer fortement d'autres. Mais les composants utilisés sont choisis pour s'adapter au contexte d'utilisation (plage de fréquences à atténuer et puissances mises en jeu). Il n'est pas évident de déclarer que faire soi-même coûte moins cher. C'est souvent vrai pour des systèmes haut de gamme qu'on ne trouve qu'au compte-goutte dans le commerce. Les systèmes réalisés à grande échelle coûtent généralement plus chers à faire soi-même si on doit acheter tous les composants neufs. Avec des composants de récupération, ce n'est plus forcement vrai. Quoi qu'il en soit j'ai tenté d'aborder ce sujet du mieux que je l'ai pu.

Olyte - 21/02/2010
En passant par hasard dans un rayon d'une librairie, je suis tombé sur votre livre sur les émetteurs radio, et je l'ai donc acheté. Cependant, je n'ai pas aimé, question de goût, le concept de faire parler deux personnages. En effet, nous sommes obligés de lire la totalité du livre en recommençant du début, si ce n'est juste pour revoir un passage que l'on a pas compris. Je préfère, et cela reste personnel, lorsque les différentes parties restent bien détaillées, comme la plupart des livres de la même collection. Sinon, j'attends avec impatience votre prochain livre. Et merci pour tout le travail que vous faites.

Marc S. - 06/12/2009
Pour les personnages, je pense que c'est égal. Il vous faut écrire comme ça vous convient le mieux, c'est probablement ainsi que vous obtiendrez le meilleur résultat. Je n'ai pas eu l'occasion de parcourir votre premier livre, mais je tiens à vous faire part de mon vécu sur les livres techniques en général: je toruve que c'est beaucoup trop "tassé". La plupart des auteurs ne font que très peu de paragraphes et appondent les différents thèmes. Pour un débutant c'est toujours difficile quand tout arrive en même temps, on s'y perd vite. Mais comme vous écrivez sur votre site je trouve que c'est un bon style, alors si le livre est pareil, c'est OK. Je tenais juste à vous faire part de ce détail que je trouve très important.
Le style d'écriture employé pour mes livres est le même que celui adopté pour mon site. J'estime qu'un minimum d'explications est nécessaire quelque soit le montage ou l'idée décrit. Si dans ce livre il existe quelques points assez vite abordés (c'est le cas pour le chapitre relatif aux PIC), c'est qu'il existe déjà une explication détaillée sur mon site, à laquelle je ne manque pas de renvoyer le lecteur qui veut en apprendre plus.

Olyte - 03/12/2009
Il m'est venu l'idée de vous proposer de rajouter une annexe dans votre livre, ou un chapitre, avec des cahiers des charges de "clients" qui souhaiteraient un produit - ou plusieurs - de difficultés croissantes. Cela permettrait au lecteur de se familiariser avec la conception de systèmes électroniques en entreprise, pour ceux qui veulent faire de l'électronique un métier. Mais cela aiderai aussi à mieux concevoir un produit, enfin du moins c'est ce que je pense.
En toute franchise je ne sais pas encore trop comment écrire sur ce sujet, mais je vais y réfléchir.

Olivier - 18/11/2009
Je me souviens d'avoir buché mon code de la route en une après-midi simplement parce qu'il y avait des personnages rigolos.Ceux-ci non seulement diminuaientt le coté "lourd" du code de la route mais soulignaient les points importants (ie: danger) pouvant être percu comme la base de la base...que le débutant hélas n'assimile que tardivement, et ce d'autant plus que l'age avance. Je suis ingénieur en math. J'ai vu, revu l'ampli-op en haut en bas et sous toutes ces coutures. Je pense que peu des calculs que l'on puisse faire avec un tel truc ne m'aient échapés. Néanmoins je n'ai pas la moindre idée de l'utilité d'un montage suiveur de tension. Et même si une polarité doit être respecté, si un alimentation du dit ampli-op doit être apporté, ben j'oublis très vite....Et hop un ampli-op dans la poubelle. En lisant ce site, qui fait office de référence francaise sur le net, j'ai beaucoup appris. Néanmoins, en lisant la partie opto-coupleur, je n'ai pas vu de passage sur la polarité de la chose, ni même sur la protection de la diode (ok c'étais dans la partie Opto-TRIAC), mais disons que pour moi, un petit personnage qui dit "qui dit opto-coupleur dit opto, qui dit opto dit led, qui dit led dit protection ... comme pour les opto-triac" et hop on evite le coté répétitif. Autre point important pour les personnages et les infos clés. Lorsqu'on a lu une fois la prose, il est difficile mentalement de se résigner a la lire une seconde fois, et cela quelque-soit la virtuosité de la chose (au passage bravo pour votre virtuosité personelle). Pour un livre de débutant qui, s'il est serieux va lire chaque page au moins 2000 fois, les bulles seront des tasses de café au milieu d'un dur labeur ...Donc AVEC PERSONNAGES.
A l'heure où jécrit ces lignes, il a été décidé qu'il n'y aurait pas de personnages. Ceci dit, le livre est très richement illustré en schémas et photos, et un "mini-résumé" accompagne chaque figure. Ceci dans le but de retrouver rapidement l'idée principale sans devoir relire le chapitre entier.

Miko - 15/11/2009
Je serais absolument ravi de te voir sortir un livre pour débutants parce que tes explications sont claires et ne donnent que ce qui est nécéssaire. Et si l'on veut apprendre les lois physiques, il est possible de le faire à côté mais l'on est pas surchargé d'informations que l'on ne cherche pas. Les personnages, comme quelqu'un l'a dit, me paraissent superflus vu la clarté de tes mots. Il serait intéressant d'introduire des vrais concepts de débutants auxquels on ne pense peut-être plus une fois un peu aguérri : "dans quel sens se "tient" un 3PDT?", la terre - j'ai eu beaucoup de mal à comprendre qu'il fallait réellement relier TOUS les cables...
Message parfaitement passé et déjà assez largement pris en compte. Pour la façon de câbler un interrupteur ou un inverseur, le sujet est largement développé dans le livre. Même chose pour la notion des points de repport de connection (masse et autres).

Bruno - 01/11/2009
Sur la question "personnages ou pas", j'aurais tendance à rejoindre l'avis majoritaire : tu écris suffisament bien pour ne pas avoir besoin de cet artifice, qui du coup semble un peu décalé (mon humble avis). D'autant que tous les lecteurs potentiels de cet ouvrage ne sont pas des gamins - en ce qui me concerne, j'ai largement entamé ma 42ème année !-) Sinon, j'aimerais appuyer la remarque (requête ?) de Yohann, concernant le rôle de chaque composant individuel *dans un contexte donné*. Etant moi-même une quiche finie (bon, ok, un grand débutant sans aucune base théorique), j'ai bien du mal non seulement à repérer les "patterns" (pont diviseur, diode "roue libre" etc) dans les schémas, mais aussi à passer de la description du fonctionnement d'un composant isolé à son rôle dans un de ces patterns. Et - pour moi au moins, mais je ne pense pas être le seul dans ce cas - c'est un obstacle important à l'apprentissage.
Point abordé dans l'ouvage avec en exemple principal les condensateurs de liaison et de découplage, les ponts diviseurs, les diodes de protection.

Yohann - 24/07/2009
Se rendre compte qu'un condensateur peut avoir plusieurs rôle suivant sa place dans le schéma est très formateur pour les novices comme moi. Cela contribue a démystifier la fée électronique... Tu dit, je cite : "Apprendre à lire un montage électronique - Conventions et décomposition en blocs fonctionnels". C'est déjà super mais est-ce possible de détailler encore plus jusqu'à aller au composant près ?? Exemple : dans un oscillateur simple, 1 - Condensateur servant au découplage, 2 - Resistance servant à charger l'ampli op, 3 - deux résistances servant de pont diviseur... C'est peut-être trop de travail je le conçois... mais cela aiderait un apprenti autodidacte. Concernant d'éventuels protagoniste cela fait évidemment penser à "la radio c'est très simple". Ne pas en mettre fait penser à un livre plus théorique. Concillier les 2 me semblerait une bonne alternative. Mais c'est surement pas facile à réaliser...
Point abordé dans l'ouvage avec en exemple deux schémas analysés au composant près.

Christian - 24/06/2009
Ta démarche d'associer des personnages à l'apprentissage de l'électronique ressemble aux livres qui m'ont permis d'apprendre, à l'époque l'électronique, des titres comme "la radio, mais c'est facile" qui doit te réveiller quelques souvenirs. Style rési et transi, ça peut être intéressant non ?

Henri - 21/06/2009
Cher Rémy, vous demandez notre avis, voici le mien :
0) Table des matières en entrée du livre, puis préface d'un grand savant (ou prof de fac).
1) Causerie des personnages : oui mais seulement entre les chapitres, pour faire le bilan et présenter ce qu'on cherche dans la suite, ce serait alors utile sans surcharger le texte du cours lui-même.
2) Dans le corps de chapitre, organiser comme un cours scolaire et surtout avec des photos d'oscillogrammes et le maxi de données numériques des résultats, commentés. Chaque chapitre ayant une petite partie théorique puis une application.
3) Proposer des exercices (pratiques et calcul) de fin de chapitre pour conforter les acquis.
4) Une petite bibliothèque de référence utilisée dans les chapitres, avec notice pour les composants et explications pour des concepts.
5) Eviter de faire un livre de plus de 5 cm d'épais.
Voilà des demandes bien précises et complètes ;-) 0) Table des matières : ça c'est déjà fait. Préface d'un grand savant : pourquoi pas, je dois voir ça avec mon éditeur.
1) Finalement pas de causerie avec personnages, mais l'idée du bilan entre chapitre est bonne. Un peu à la manière de "A - Voici ce dont nous allons parler. B - Voici ce dont il s'agit. C - Voici ce dont nous avons parlé." (j'ai assuré quelques séances de formation)
2) Je propose des choses de ce genre, en essayant d'associer tant que je le peux un exemple pratique sur un texte théorique. Parfois l'exemple est sous forme de texte et non sous forme de schéma mais l'idée reste bien là.
3) Ca je prévois de le faire mais en-dehors du bouquin, sur mon site.
4) Pour ce point je ne suis pas sûr de pouvoir faire sous cette forme, cela me semble faire doublon avec les explications détaillées déjà données.
5) Le livre comportera entre 300 et 350 pages, il fera donc moins de 5 cm et pourra être lu aux WC sans trop fatiguer les bras.

Sandrine - 17/06/2009
Merci beaucoup pour votre site, une mine d'or expliqué clairement pour des débutants comme nous. Mes enfants font beaucoup de kits electroniques au collège , ils savent souder des kits compliqués mais sans jamais comprendre ce qu'ils font ! Du coup ils n'y trouvent pas plus d'interet que dans une recette de cuisine. C'est pourquoi j'ai recherché par moi même sur internet, ce qu'il y avait d'intéressant là dedans. Je vous avoue je n'y connaissais rien de rien avant la semaine dernière... Juste un petit bémol concernant votre site : il manque les tous premiers chapitres (ceux qu'on trouve nulle part sur internet, quand on est un VRAI débutant COMPLET), à savoir : comment illuminer ma toute première led sur ma plaque à essai, sans qu'elle grille, et sans qu'il soit indiqué quoi que ce soit sur l'emballage des leds (emballages faits pour les initiés il faut croire) ! Idem pour mon premier transistor et pour mon premier condensateur. Voir ma première led clignotante... Ca pourrait vous servir pour votre bouquin.
Sur certains aspects de l'électronique, les bases sont plus développées dans le livre que sur mon site. Comme je le disais, la quasi-totalité du livre comprend un texte et des schémas qu'on ne trouvera pas sur mon site, par respect envers l'éditeur et les lecteurs.

Guillaume V. - 09/06/2009
Il me semble plus judicieux de ne pas mettre de personnage tout au long de l'ouvrage. Il peut néanmoins être intéressant de les faire apparaitre dans des apartés pour expliquer le fonctionnement générique de certain systèmes, ou certains montages simples. Tout dépend du publique visé par cet ouvrage.

Jean-François - 07/06/2009
En ce qui me concerne, je verrai bien un illustrateur travailler avec toi sur ces deux personnages. Dans ce cas, je crois qu'ils seraient tout-à-fait bienvenus pour ponctuer le texte de manière récurrente. Leur trouver une fonction liée aux explications (sécurité, détail pratique important, anecdote, badinage spirituel...). Sinon, je me range à l'avis de "François" et préférerais sans doute retrouver ce ton qui est le tien. Cela conférerait au livre cette identité forte et personnelle que tout le monde salue, balayant gentiment l'anonymat qui préside trop souvent dans les littératures techniques... Je reconnais que le dialogue permet bien des choses et que c'est tentant. Mais ce n'est que mon avis !

François - 06/06/2009
Je préfèrerais y trouver le même style de discours que sur le site. En effet, comme l'a déjà écrit l'un des internautes, vous écrivez à la première personne, n'hésitant pas à raconter des anecdotes amusantes et à agrémenter vos propos d'un humour naturel très appréciable. J'avoue ne pas avoir lu votre premier livre, mais je me demande si votre spontanéité ne serait pas amoindrie en utilisant des personnages fictifs. Cela dit j'ai lu il y a quelques années un ouvrage de génétique dont l'auteur, dont j'ai oublié le nom, avait parsemé son ouvrage de quelques petites paraboles dans lesquelles, pour éclaircir quelques points précis, il faisait parler des gênes, des cellules, des organites cellulaires... cela était bienvenu, mais parce qu'il ne le faisait que très ponctuellement. Donc mon avis, c'est SANS personnages, ou alors quelques paragraphes de temps en temps, mais pas de façon privilégiée.

Ian - 19/05/2009
En fait pour moi les personnages permettent d'exposer ton texte sous forme "orale". Et finalement c'est déjà ce que tu fais dans ton site, puisque loin d'un exposé pompeux et théorique, tu orientes ton écriture vers une sorte de dialogue avec ton lecteur. Ce type d'écriture est notamment extrêmement pratique pour nous lecteurs novices car il permet une "implication passive" plutôt efficace. Je m'explique: Quand tu écris "et là, me direz vous, pourquoi ne pas utiliser une porte logique pour réaliser tels fonction, plutôt qu'un ampli op?" , il n'y a que 2 solutions pour les novices comme moi:
1/ "non, franchement je suis complément novices, j'aurais jamais pensé à ça , mais abordé de cette manière, je comprends déjà mieux l'explication sur la fonction précise de l'ampi op dans cet exemple, et du coup je suis preneur d'un peu plus de détails sur l'utilisation avec une porte logique, ça me permettra de comprendre peut être un peu mieux cette fonction, que ce soit avec ampli op ou avec portes logiques".
2/ "oui effectivement j'y pensais mais je sais pas trop comment ça marche, ça m'interresse d'avoir plus de détails". [nota: la 2eme solution n'apparait que tres, tres, tres rarement dans mon esprit... : /  ]
Si après l'explication avec l'ampli op tu passes au chapitre avec l'explication de la même fonction mais avec une porte logique, tout ça de maniere très théorique, bilan des courses: si je n'ai que vaguement compris la première, la seconde m'échappe encore plus, et il faut que je fasse un effort pour relier les 2 parties.  L'effort de rentrer dedans disparait en t'adressant directement au lecteur, qui ne peut alors pas faire autrement que de s'investir malgré lui puisque tu lui donnes le cheminement de pensée à suivre. Donc pour un style "oral", oui. Mais pour l'utilisation des personnages, je pense que cela dépend de l'âge du publique que tu cibles: un "adulte" préférera surement le style de ton site, une personne plus jeune entrera peut être plus facilement avec des personnages. Si les informations de ton livre sont données avec bcp de simplicité et de pédagogie, et donc surtout sur un style "oral", l'usage de personnages n'apporte peut être rien. Par ailleurs maintenant que j'y pense, pour les vrais novices de mon genre, comme je suis toujours dans le cas 1/ cité plus haut, peut être qu'au bout d'un moment j'en aurais marre de m'assimiler au personnage candide du dialogue. Genre " mince, ce boulet qui ne comprends rien à rien et passe a coté de tout, c'est moi, non?" …

Hervé - 01/04/2009
Les avis donnés par les autres intervenants sont interressants. Mais il serait tout aussi interressant de connaître la "nature" des gens qui les ont écrits. S'agit-il de débutants ou de professionnels ? Ont-ils lu le livre sur l'émetteur FM ? Je peux me tromper mais j'ai l'impression que ceux qui souhaient la présence des personnages sont ceux qui ont lu le premier livre. Moi-même ne suis pas débutant et n'ai pas lu le livre, mais j'imagine aisement les questions des débutants, qui doivent rejoindre celles que je me posais par le passé. Pour moi, être débutant est une grande suite de questions / réponses, et aborder le sujet avec deux personnages (un qui questionne et l'autre qui répond) correspond mieux à l'attente de celui qui se demande comment souder des composants avant de se demander avec quel montage commencer. Donc avec les personnages, assurement !

Yes - 29/03/2009
Oui pour les personnages.

Belgitaes - 27/03/2009
Et bien pour moi je pense que avec des personnages, cela serait toujours plus facile a lire et sourtout plus amusant pour les debutants. Comme cela on melange le plaisir de lire une histoire en apprenant en même temps, je suis de l´avis de Bernard. On acquiert les connaissances tout en ayant pris du plaisir à lire.

Eric - 14/03/2009
Un livre pour les débutants c'est intéressant, moi même ça fait 30 ans que je débute en électronique! En fait ce n'est pas évident de faire simple pour débuter en électronique car on est de suite confronté a des formules de calcul un peu barbares pour un débutant. J'ai lu et je lis encore pas mal de livre, de revues et de sites, mais ce n'est pas pour autant que je sais faire les calculs de bases. J'arrive a comprendre un schéma en le regardant mais si vous m'enlevez quelques composants je suis perdu. Pour moi il faut trouver un juste milieu entre un peu de théorie indispensable et la pratique et surtout comme vous l'écrivez pouvoir répondre aux questions récurrentes. Moi, je préfèrerais une version sans personnage.

Xavier - 11/03/2009
Je pense qu'un livre sans personnage serait peut-être mieux, même si pour votre premier livre que j'ai vraiment adoré le duo de personnage et ils étaient pas mal, mais là pour un livre pour débutant une approche plus "frontale" serait peut-être plus adaptée. Je tiens à redire que votre premier livre était vraiment bien (bien expliqué, clair, interessant...) et que je l'ai dévoré.

Bernard - 11/03/2009
Je donne mon avis pour votre projet d'ouvrage pour débutant et je vais répéter ce que je vous disais dans un précédent mail à propos de l'ouvrage sur l'émetteur : le livre raconte une vraie histoire tout en entrant dans des explications techniques pas forcément faciles à caser dans des dialogues : ça se lit facilement, comme un roman je suis presque tenté de dire, mais pas du tout comme un ouvrage technique. Le plus, c'est qu'au final, on acquiert les connaissances tout en ayant pris du plaisir à lire... c'est inédit. Donc, mon avis c'est AVEC les personnages, pour la lisibilité, pour le plaisir de lire et pour éviter les trop longs paragraphes truffés d'infos mais que l'on ne peut pas toutes absorber en même temps.

Christian - 10/03/2009
Il me semble qu'il s'agit d'un sujet moins évident à aborder avec des personnages, personnellement je préfère sans.