Electronique > Réalisations > Ajout d'une prise casque

Dernière mise à jour : 27/03/2007

Présentation

La présente page montre quelques solutions pour ajouter une prise casque sur la sortie d'un amplificateur audio qui ne possède que des sorties pour haut-parleurs.

Prises Jack

Avant de foncer tête baissée dans la réalisation d'un des schémas proposés, merci de lire le texte qui accompagne les schémas.

Avertissement très important

L'ensemble du texte publié ici se réfère à l'emploi d'amplificateurs BF dont la sortie amplifiée est référencée par rapport à la masse, et dont l'étage de puissance n'est pas du type "en pont". Ne mettez pas en oeuvre les schémas publiés sur cette page pour des amplis de sonorisation ou des autoradios cablés (en interne) en mode ponté !

Solution 1 - Mono

Difficile de faire plus simple. Mais difficile aussi de faire moins performant. La prise casque est directement dérivée de la sortie HP, sans aucune atténuation et sans coupure du HP lors de l'insertion de la prise casque. 

Ajout prise casque 001a.

Ce type de solution ne peut être mise en oeuvre que pour des amplis de faible puissance (de quelques centaines de milliwatts), et comme il n'y a pas de point de coupure sur la sortie HP, le casque et le HP sont simultanement en fonction. Qu'on ne me dise pas que ce type de configuration est totalement inutile, je peux vous certifier que l'on peut très bien avoir besoin d'opérer une écoute au casque pour déceler un défaut, pendant que quelqu'un d'autre écoute au HP. Mais oui, c'est la solution la plus simple, qui ne demande qu'un jack mono sans fonction "interrupteur" et quelques centimètres de fil électrique.

Solution 2 - Mono

Le schéma qui suit, s'il ne présente toujours pas de coupure du HP, apporte cependant une atténuation du signal audio amplifié avant d'être appliqué aux écouteurs du casque (je dis aux écouteurs car avec un casque mono, on dispose de deux écouteurs cablés en série ou en parallèle). Ce qui est tout de même conseillé pour un amplificateur délivrant quelques watts, qui s'ils n'étaient pas un peu atténués, pourrait faire un peu de mal au casque et, plus dangeureux encore, à vos oreilles.

Ajout prise casque 001b

Les résistances R1 et R2, associées à l'impédance des écouteurs du casque, forment un pont diviseur résistif. Le rapport d'atténuation est directement proportionnel à la valeur de R1 d'une part, et à la valeur de la résistance ohmique résultant de la mise en parallèle de R2 avec les écouteurs.
- Exemple 1 : si les écouteurs sont de type 8 ohms, nous avons un rapport d'atténuation d'environ 30 : l'amplitude du signal audio transmis au casque est environ 30 fois plus faible que celle transmise au HP.
- Exemple 2 : si les écouteurs sont de type 32 ohms, nous avons un rapport d'atténuation d'environ 10 : l'amplitude du signal audio transmis au casque est environ 10 fois plus faible que celle transmise au HP.

Utilisation d'un potentiomètre à la place des deux résistances R1 et R2 ?
Vous pourriez avoir envie de remplacer les deux résistances R1 et R2 par un potentiomètre, puisqu'un potentiomètre peut être monté en pont diviseur de tension. Mais ce n'est pas vraiment conseillé, même si celà reste possible sous certaines conditions. Première condition, utiliser un potentiomètre dont la résistance totale est de l'ordre de quelques 100 à 470 ohms. Une résistance totale trop grande ne permet pas une plage de variation du volume agréable, et une valeur trop faible risque de provoquer l'apparition de fumées non désirées (celà fait plus de 20 ans, mais je me remémore très bien la portion de mon potentiomètre qui s'est mise à rougir). Deuxième condition, réserver l'usage d'un potentiomètre pour des puissances faibles, car le potentiomètre, tout comme la résistance, accèpte une puissance maximale qu'il vaut mieux ne pas dépasser. Dans certains petits systèmes de régulation de volume externes, destinés à être intercallés entre une sortie casque et un casque, il est fait usage d'un potentiomètre ou d'un petit rhéostat (potentiomètre un peu plus costaud, bobiné) cablé en série avec chaque écouteur, formant (là encore) un pont diviseur variable avec l'impédance des écouteurs.

Solution 3 - Mono et stéréo

La fonction de coupure du HP lors de l'utilisation du casque est indispensable ? Dans ce cas, il vous faut utiliser un jack chassis Mono à coupure. Ce type de jack comporte une ou deux pattes de plus que le jack Mono standard sans coupure (trois ou quatre pattes au lieu de deux).

Jacks mono

Le schéma suivant met en oeuvre un jack à trois pattes, la patte de masse ne présente pas de point de coupure (contrairement au jack visible à droite sur la photo ci-avant)..

Ajout prise casque 001c

La prise jack mono avec coupure possède dans ce cas :

Même principe pour la version stéréo :

Ajout prise casque 001e

Mais si nous avons maintenant notre fonction de coupure, nous n'avons plus en revanche notre atténuateur résistif qui permet de brancher un casque sur la sortie d'un ampli un peu trop "costaud". C'est pourquoi nous devrions jeter un oeil au schéma suivant.

Solution 4 - Mono

Fonction de coupure, et atténuateur résistif. Et bien nous y voilà !

Ajout prise casque 001d

Heu... le cablage me semble un peu surpenant tout de même... J'ai l'impression que l'on passe toujours au travers de l'atténuateur, même quand le casque n'est pas raccordé. Et oui, nous sommes là en présence d'une limitation bien gênante, imposée par l'emploi d'un jack à coupure simple, qui n'autorise pas un grand nombre de possibilités de raccordement. J'ai bien peur qu'il nous faille chercher autre chose.

Solution 5 - Mono

Après être allé faire un petit tour chez quelques revendeurs de composants électroniques, j'ai trouvé un jack mono avec interrupteur, qui est différent du jack à coupure car les contacts commutés sont totalement indépendants de la sortie audio en elle-même. Ce type de jack autorise un cablage plus interressant, comme le montre le schéma suivant, où l'on retrouve bien notre fonction de coupure et notre atténuateur résistif qui cette fois n'entre en fonction que pour le casque.

Ajout prise casque 001f

Lorsque la prise casque est enfoncée dans le jack chassis, le HP est déconnecté de la sortie de l'ampli.
Remarque : le schéma qui précède peut sans doute porter à confusion car les contacts sont représentés ouverts et on ne voit pas de fiche casque  insérée dans le jack. C'est vrai, je ferai mieux plus tard. En attendant, soyez convaincu du fait qu'il existe des jacks avec un interrupteur qui est fermé quand on n'insère pas de fiche dedans ;-)

La résistance R2 me gêne !
Parce qu'elle est toujour reliée à la sortie de l'ampli, en parallèle avec le HP quand on ne branche pas le casque ? Ne vous inquiétez pas. Un HP, en général, possède une impédance de 4 ou 8 ohms (allez, disons de 2 à 16 ohms). Les deux résistances R1 et R2 montées en série, présentent une résistance équivalente de 440 ohms, qui est bien supérieure à l'impédance du HP, même si ce dernier est un modèle de 16 ohms. En pratique, ces deux résistances dissipent une puissance bien inférieure à la puissance absorbée par le HP (55 fois moins si HP 8 ohms), pas de différence notable à l'écoute.

Solution 6 - Stéréo

Ah, là nous avons sur notre jack chassis, non plus un interrupteur, mais deux inverseurs. Ce qui permet d'orienter les sorties G et D de l'ampli stéréo soit vers les HP sans passer par l'atténuateur, soit vers le casque en passant par l'atténuateur. 

Ajout prise casque 001g

C'est finalement tout de même assez rare de ne pas trouver de solution à un problème, vous ne croyez pas ?