Electronique > Réalisations > Correcteurs > Correcteur tonalité 002 (Graves - Aigus)

Dernière mise à jour : 20/12/2006

Présentation

Le correcteur de tonalité stéréo Graves Aigus (G/A) dont il est question ici est basé sur du tout transistor, aucun circuit intégré (style AOP ou autre composant spécialisé) n'est utilisé. L'alimentation du montage est de type simple (non symétrique). Pour une version à trois voies, avec réglage des médiums, voir page Correcteur tonalité 003.

Le schéma

Il est possible que vous trouviez ce schéma un peu complexe, je ne vais pas vous contredire : il existe en effet des schémas plus simples. Cependant, nous verrons qu'une fois décomposé, tout sera bien plus clair.

Correcteur tonalite 002

Le plus simple pour commencer est de décomposer le schéma en sous-parties. Comme il s'agit d'un montage stéréo qui comporte deux sections rigoureusement identiques, nous ne travaillerons que sur l'une des deux, disons sur la section qui correspond au traitement de la voie gauche, située dans la moitié supérieure du schéma. La première partie est l'étage d'entrée, composé des deux transistors Q2 et Q3, et la seconde partie est le correcteur de tonalité à proprement parler, composée des potentiomètres de réglages et du transistor Q1, situé le plus à droite.

Etage d'entrée
L'étage d'entrée permet d'attaquer le correcteur de tonalité dans de bonnes conditions. Si l'entrée du correcteur de tonalité doit être relié à la sortie d'un équipement audio dont vous savez que l'impédance de sortie est suffisemment faible (inférieure à 600 ohms), vous pourrez vous passer de cette étage. Si vous n'êtes pas sûr de l'impédance de sortie de l'équipement qui précèdera ce correcteur, conservez cet étage d'entrée. Il permet d'avoir une impédance d'entrée élevée et présente une impédance de sortie faible, ce qui permet une adaptation d'impédance optimale. Les deux transistors sont montés en collecteur commun, appelés aussi suiveurs de tension (plus de détails sur la page Transistor -Utilisation).

Correcteur de tonalité
Le correcteur est du type Baxendall, c'est un montage que l'on rencontre beaucoup pour les correcteurs de tonalité à deux voies (G/A) ou à trois voies (G/M/A). Il est constitué d'un filtre qui est placé dans le circuit de contre-réaction d'un amplificateur à transistor, et qui permet d'amplifier ou d'atténuer plus ou moins fortement les composantes de fréquences Grave (via RV1) ou celles de fréquences élevées (RV2).

Choix des potentiomètres
Vous devez utiliser ici des potentiomètres linéaires doubles, du même type que ceux présentés en photo ci-dessous (vous n'êtes pas obligé de prendre exactement les mêmes, ce sont deux exemples).

Potentiomètre double potentiometre double

Il est en effet préférable de modifier dans les mêmes proportions, la courbe de réponse en fréquence des deux voies gauche et droite en même temps. Ne prenez des potentiomètres simples que si vous avez l'intention de réaliser un correcteur monophonique, ou si vous tenez absolument à avoir des réglages indépendants pour les deux voies.

Alimentation

Une alimentation simple de +12V est requise. Celle présentée à la page Alimentation simple 001 conviendra parfaitement, il suffira de suivre la procédure indiquée pour obtenir 12V en sortie.